Comment financer sa démarche VAE


Il existe différentes possibilités pour faire financer sa démarche VAE, que ce soit par l’individu ou par l’entreprise. Financer sa VAE dépendra des éléments suivants :

Les paliers de la VAE concernés par le financement : 

  • Les frais d’inscription ;
  • Les prestations d’accompagnement (y compris frais de transport, repas, hébergement) ;
  • Les actions de validation ;
  • Les actions de formation prescrites en vue de compléter la VAE.


Le statut du demandeur de la VAE

Financer sa démarche VAE en tant que salarié


Le financement de la VAE en tant que salarié peut avoir lieu dans le cadre d’une action de VAE enclenché au titre du plan de formation ou de la période professionnalisation par l’entreprise ou encore dans le cadre du congé pour validation des acquis de l’expérience (Congé pour VAE) sous certaines conditions. 

  • Financement d'une VAE à la demande de l’employeur 

La VAE à la demande de son employeur intervient dans le cadre du plan de formation ou de la période de professionnalisation. Le salarié qui accepte une action de VAE à la demande de son employeur verra celle-ci entièrement financement par le budget formation de son entreprise ou par l’OPCA dont relève celle-ci.


  • Financement d'une VAE à l’initiative du salarié : le financement par le congé pour VAE


Mis en place pour l’accompagnement à la VAE ou pour permettre aux salariés de s’absenter pour réaliser les épreuves liées à la VAE, les frais liés au Congé VAE du salarié peuvent être pris en charge par l’OPACIF dont dépend son entreprise.

Le Congé VAE peut être accordé aux salariés de tout secteur qu’il soit : 

  • Salariés en CDI
  • Salariés en CDD 
  • Salariés en intérim


Ces salariés restent sujet à la condition d’un an d’expérience en rapport avec la certification visée.


Le Congé pour VAE pour les salariés


Le Congé VAE est pris en charge par l’entreprise pour une durée maximum de 24 heures avec exception possible selon les conventions collectives ou accords de branches. 


Financer son parcours VAE en tant que demandeur d’emploi


Les aides au financement de la VAE pour les demandeurs d’emploi peuvent couvrir 100 % des frais, la prise en charge se fait à hauteur de 640 € et concerne toutes les étapes de la VAE validées totalement. Qu’il soit indemnisé ou non le demandeur d’emploi devra s’adresser au pôle emploi pour ce qui concerne le financement de sa démarche VAE.

Si le candidat obtient une validation partielle de sa VAE, le financement pour finalisé la VAE entrera alors dans le cadre de l’AFC.

Pôle emploi mettra alors mettent à la disposition des demandeurs d’emploi des moyens matériels suivant pour financement de leur démarche VAE.

Le Congé VAE pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi dont la dernière activité professionnelle était en contrat CDD, peuvent solliciter un VAE en dehors de la période du CDD et débuter au plus tard 12 mois après le terme du contrat. 


Utiliser son CPF pour financer sa VAE

Utiliser son CPF pour financer la partie accompagnement de la VAE est envisageable pour tout individu quelques soit son statut pourvu que les conditions de candidature à une VAE [UW1]soit remplies. 

Le CPF est également employable pour le candidat si celui doit parachever la validation de s VAE


La rémunération pendant la VAE

  • Pour les salariés en entreprise

Durant les actions de la VAE, le salarié continue de jouir de sa rémunération et de ses prestations sociales. 


  • Pendant le congé VAE

La rémunération du salarié est prise en charge dans les conditions fixées pour le CIF, soit 100 % du salaire s’il est inférieur à deux fois le SMIC ou 80 % s’il est supérieur à deux fois le SMIC.


Validation partielle de votre VAE : Financer le complément 


  • Demandeur d’emploi

En cas de validation partielle de la VAE, le pôle emploi attribut des financements au demandeur d’emploi dans le cadre de l’Action de formation conventionnée.

  • Salarié

S’il dispose d’un nombre d’heures suffisant le salarié pourra utiliser son compte CPF pour financer le complément nécessaire à la validation totale de la VAE.

 Retour